Odilon est destiné à être roi, Dietrich à labourer la terre, loin des faveurs du garçon qu’il aime. Atildis, elle, empreinte d’honneur et de droiture, est déjà une chevaleresse accomplie. Pourtant, le jour où ce petit pays qu’elle protège est envahi
par une sorcière aussi belle que terrible, elle ne peut lui résister. Car que peuvent
la raison et le sens du devoir face à l’empire de Merveille ?

Extraits et inspirations