Esther s'est éveillée sur la barque de la Nuit, dépourvue de souvenirs, rongée par un monstre qui la détruit de l'intérieur, aspirant son énergie et sa volonté. Toutefois, l'amour qu'elle porte à celle qui guide le vaisseau du Soleil lui donne la force de survivre. Mais Aure, de l'autre côté, n'est pas pourvue des mêmes armes contre le manque et la solitude. Pour trouver des réponses au mystère de leur déité et sauver son aimée, Esther est prête à tout, même à choir.

(Lien Wattpad bientôt disponible)

Extraits et inspirations

Esther savait que si elle était là, c’était parce que son être était lui aussi nocturne. L’avait-on punie de se détester à ce point qu’on l’avait condamnée à vivre au cœur d’elle-même ? De sa noirceur et de ses doutes ? Estimait-on son for intérieur si sombre qu’on l’avait élevée au panthéon, qu’on lui avait confié cette mission trop difficile pour quiconque ne pouvait se passer de soleil ? Qui croyait qu’elle n’avait pas besoin de soleil ? S’était-elle si bien voilé la face qu’on l’avait jugée apte ?

Foutaises. Elle voulait voir le ciel s’éclairer de rose et crépiter de reflets topaze. Elle voulait sentir la tendresse des rayons vermeil. Elle voulait s’y noyer pour oublier son mal. Pour s’oublier. Elle était crépuscule. Pas gouffre de nuit.

Ce roman a été rédigé dans le cadre d’un appel à textes thématique : « Aube et crépuscule ». Ironiquement, la même maison d’édition lançait, quelques mois plus tard, deux autres appels dont les thèmes étaient respectivement : « Épistolaire » et « Magie ». Orazur correspond à tous les thèmes. =D

L’album au son duquel a été principalement rédigée cette histoire est Sun, par Thomas Bergersen, du groupe musical Two Steps from Hell.

Thème principal : Our Destiny

Thème d’Esther : Starchild

Thème d’Aure : Sun, évidemment 😉